Un e-liquide est un produit liquide consommable pour cigarette électronique. Cet e-liquide est composé de Propylène Glycol (PG), de Glycérine Végétale (GV ou VG) et d’un arôme.

Un e-liquide contient toujours de la nicotine liquide (sauf pour les e-liquides 0mg) et peut aussi contenir de l’eau et de l’alcool.

Le e-liquide est inséré dans le réservoir d’un clearomiseur/atomiseur. En chauffant à, environ 50°C, le e-liquide change d’état pour devenir de la vapeur. Cette vapeur est inhalée dans les poumons de l’utilisateur puis expirée. Ainsi la nicotine est absorbée par l’organisme et comble le manque chez l’utilisateur.

Le PG (Propylène Glycol) et le VG (ou GV) (Glycérine Végétale) sont les deux composants principaux du e-liquide, ce sont eux qui vont produire la vapeur. le taux PG/VG impactera directement la nature du hit et de la vapeur. Il est possible d’avoir un e-liquide à 100% de VG, mais rarement à 100% de PG. La proportion de PG/VG est exprimée en pourcentage % sur le flacon.

Quels sont tous ces ingrédients ?

Le Propylène Glycol est un exhausteur de goût et permet de reproduire la sensation d’une cigarette classique dans la gorge au moment de l’inhalation : c’est ce qu’on appelle le hit. Le hit est en fait la contraction du pharynx provoquant une sensation lors de l’inhalation. Plus votre e-liquide comportera de PG, plus le hit sera fort et plus les saveurs seront présentes. Le Propylène Glycol est un produit assez fluide, c’est pour cela qu’il est mélangé à la Glycérine Végétale qui est plus visqueuse pour éviter les fuites sur certains clearomiseurs/atomiseurs.

La Glycérine Végétale, quant à elle, permet de produire la vapeur. Plus votre e-liquide est composé en GV plus la vapeur sera abondante et épaisse. De composition plus visqueuse, elle est mélangée à du Propylène Glycol pour rendre le mélange plus fluide. La Glycérine Végétale peut être utilisée sans PG mais votre matériel s'encrassera plus vite.

Les arômes sont, bien sûr, l’élément qui donne le goût si caractéristique de la vape, il en existe des milliers. Un e-liquide peut être composé de un ou plusieurs arômes. Les arômes sont souvent alimentaires, ils donnent la saveur, mais aussi la douceur, le caractère, la rondeur ou la fraîcheur du e-liquide. Il existe 5 catégories de saveurs :

  • les classics (proche du goût du tabac).
  • les mentholés.
  • les fruités.
  • les cocktails.
  • les gourmands.

L’eau qui permet de fluidifier le mélange car la Glycérine Végétale est un composant épais, trop épais pour certains clearomiseurs.

L’alcool permet lui aussi de fluidifier le mélange mais favorise aussi le hit et la restitution des saveurs. Donnant un côté plus doux aux e-liquides il sert à mélanger certains arômes qui se lieraient plus difficilement sans.

La nicotine, c’est le coeur de l’utilité de la cigarette électronique : elle vous permet de vous défaire de votre tabac. Mais la grande différence avec le tabac, c’est que la nicotine peut être réduite, de 20mg jusqu’à 0mg. L’idéal est de diminuer peu à peu (mais pas trop vite !) le dosage pour perdre peu à peu l’habitude. Une fois arrivé à 0 mg, il ne reste plus qu’à stopper la cigarette électronique, ou continuer par habitude du geste, mais sans dépendance !

Comme vu précédemment, l’eau et l’alcool permettront aux mélanges d’être plus fluide car la Glycérine Végétale est un élément assez épais.

Bien sûr, cet alcool n’a rien à voir avec celui que vous connaissez : vous pouvez conduire après une taffe. L’alcool est présent pour permettre à certain arômes de s'homogénéiser, c’est l’ingrédient indispensable de certains mélanges réussis.

Vous aurez ainsi de meilleures saveurs et un hit plus prononcé.

Bien sûr que vous pouvez ! Sinon comment ferait-on pour obtenir des classics mentholés ou fruités, ou des fruités mentholés ?

Cependant secouez bien votre mélange car certains arômes peuvent difficilement se mélanger entre eux.

Il ne reste plus qu'à tester différents goûts, des milliards de combinaison sont possibles, la seule limite, c’est votre imagination !

La nicotine liquide est pure et est directement extraite des feuilles de tabac, tout simplement. La nicotine rend addict, c’est la raison pour laquelle les non-fumeurs ne devraient pas vapoter.

Elle peut aussi être dangereuse à trop forte dose sur une journée ! Vapotez plus de 3 flacons de 20mg/ml en une journée est extrêmement toxique pour votre organisme !

Pour choisir son taux de nicotine rien de plus simple, à part si vous n’êtes pas un ancien fumeur et si vous ne vapotez pas déjà car dans ce cas nous vous déconseillons de commencer car la nicotine présente dans ces produits est une substance addictive !

Reprenons pour les fumeurs voulant passer à la cigarette électronique, adaptez votre taux à votre consommation de cigarettes :

  • - 10 cigarettes/jour : 3-6mg de nicotine par ml.
  • + 10 cigarettes/jour : 11-12mg de nicotine par ml.
  • + 20 cigarettes/jour : 16-19.6mg de nicotine par ml.

Pour les vapoteurs, si vous sentez que vous avez besoin de plus de nicotine, essayez un e-liquide avec plus de nicotine, le même de préférence pour comparer. Si c’est trop fort vous pouvez mélanger par exemple du 6mg/ml et du 12mg/ml pour obtenir du 9mg/ml. Gardez le même taux de nicotine et vapoter plus régulièrement pour atteindre votre seuil n’est pas économiquement la meilleure solution.

La tête de mort vous met en garde contre la nicotine liquide contenue dans les flacons. Celle-ci reste un élément toxique à forte dose pour votre santé, est un irritant pour la peau, les yeux.

La nicotine n’est pas destinée à être ingéré mais seulement à être inhalé grâce à une cigarette électronique.

Tout simplement car l’expérience de vape change véritablement selon le taux PG/VG que vous choisissez.

Certains chercheront à obtenir plus de goûts et plus de hit, ceux-là se tourneront vers des e-liquides contenant plus de PG. D’autres voudront plus de vapeur donc des e-liquides avec plus de VG. Et ceux qui veulent un compromis des deux pourront choisir des taux à 50/50.

Il faut déjà bien comprendre qu’une cigarette électronique n’est pas une cigarette. Elles n’ont que leur nom en commun : leur fonctionnement, leur composition et la sensation sont totalement différents.

Cependant vous pouvez néanmoins vous rapprochez de la saveur et de la sensation d’une cigarette avec ces deux facteurs : la saveur et le hit. Privilégiez des e-liquides saveurs classiques (tabac) qui ont une composition 70/80%PG pour obtenir un hit plus prononcé et plus proche d’une cigarette.

Si la vapeur est un de vos critères de sélection, je vous conseille de vous orienter vers des e-liquides ayant une composition importante en GV (Glycérine Végétale), vous obtiendrez ainsi une vapeur plus dense et plus épaisse.

Privilégiez aussi des clearomiseurs/atomiseurs ayant un airflow, en l’ouvrant entièrement vous laisserez plus d’air passer pour ainsi avoir une vapeur encore plus dense. Cependant avoir un taux de Glycérine Végétale élevé encraressera plus vite votre clearomiseur/atomiseur donc choisissez-en un plus adapté.

Ceci est malheureusement dû au Propylène Glycol. Pour passer dans les voies respiratoires, le Propylène Glycol a besoin de s’évaporer mais contrairement à la Glycérine Végétale il va capter les molécules d’eau présente dans vos voies respiratoires et les assécher. Chez certaines personnes ce phénomène ne produira pas de toux mais chez d’autres cela peut provoquer des toux et de l’irritation.

Pas de panique, buvez plus d’eau et surtout réduisez la proportion de Propylène Glycol présent dans votre e-liquide. Privilégiez du 50/50 ou moins selon vos préférences et vos organisme. Vous devriez voir une nette amélioration rapidement.

Si la toux et les irritations continuent, arrêtez la consommation de e-liquides et consultez un médecin.

Tout d’abord si vous êtes non-fumeur/vapoteur il est fortement déconseillé de commencer à utiliser la cigarette électronique. En effet la nicotine présente dans les e-liquides est une substance fortement addictive pour l’organisme.

Concernant la composition des e-liquides, le Propylène Glycol et la Glycérine Végétale ne deviennent dangereux que s’ils sont trop chauffé. C’est pourquoi votre cigarette électronique ne chauffera ces liquides qu’à 50°C seulement.

Les personnes souffrant de maladies respiratoires et cardiovasculaires ne doivent pas utiliser de cigarette électronique, son utilisation pourrait aggraver leur maladie. Concernant les femmes enceintes la présence de nicotine votre l’organisme sera aussi présent dans celui du foetus.

La vente aux mineurs des produits de la cigarette électronique est interdite.

Deux raisons qui font que vous vapotez beaucoup (trop?) et de ce fait que vous achetez/dépensez plus :

  • Étant donné qu’il faut vapoter plus longtemps pour obtenir la même quantité de nicotine qu’avec une cigarette classique, vous avez l’impression de ne jamais être satisfait. Votre cerveau n’ayant pas sa quantité de nicotine vous en demandera toujours plus et il faudra tout autant remplir à nouveau votre réservoir.
  • Vous utilisez un e-liquide tellement bon qu’il est devenu votre gourmandise sans calories pour vous mais pas pour votre porte-monnaie...

Je vous conseille de passer sur un e-liquide avec un taux de nicotine plus élevé pour combler ce manque, ainsi votre cerveau aura plus vite sa quantité et vous réduirez votre consommation et vos dépenses progressivement.

Votre e-liquide est tellement bon que vous en voulez toujours plus ! Privilégiez alors des saveurs plus simples et moins gourmandes sans pour autant le supprimer complètement. Vous l’apprécierez d’avantages quand vous l'utiliserez !

Qu’entendons nous par “prendre soin de ses e-liquides”? il s’agit tout simplement de faire attention à l’endroit où vous stockez ces produits

Les composés d’un e-liquides réagissent à la lumière et à la chaleur, ces conditions rendront vos liquides plus opaques ce qui se traduira par un goût plus fort, plus corsé (Une intensité qui variera selon la fabrication, la composition et l’exposition).

Pour éviter cela, placez vos e-liquide dans un endroit à l’abri de la chaleur et de la lumière mais aussi en hauteur pour protéger vos enfants et vos animaux domestiques qui seraient tentés d’y goûter. De plus triez les par DLUO pour éviter que votre e-liquide ne dépasse cette date.

Un e-liquide est un produit consommable et de ce fait les normes obligent, pour votre sécurité, qu’une date lui soit attribuée. Cependant beaucoup de personnes croient que cette date est une date de péremption mais pas du tout, c’est une Date Limite d’Utilisation Optimale (DLUO).

Cette date vous informe qu’une fois dépassée, le e-liquide n’aura plus la même “fraîcheur” qu’à sa sortie du laboratoire. Le e-liquide sera simplement un peu plus fort en goût ou n’aura pas de réelle différence car tout est une question de composition et de comment il a été stocké.

Cette date n’est pas vraiment “fiable” car tous les fabricants n’indiquent pas le même délai qui peut être de 1-2-3 ans. J’ai déjà testé des flacons 2 ans après leur sortie de laboratoire et aujourd’hui j’écris encore avec mes dix doigts !

Cependant si vous vous trouvez en possession d’un flacon douteux, ou pas, et que vous ne voulez pas l’essayer vous pouvez toujours le jeter dans votre poubelle ! On oblige personne ! À noter que dans notre catégorie “Destockage”, nous vendons des e-liquides dont la DLUO est dépassée. L’avantage ? Un e-liquide beaucoup moins cher !

navigation