Est-il dangereux de vapoter un e-liquide dont la DLUO est dépassée ?

 

Vous avez remarqué que la date indiquée sur votre flacon de e-liquide pour cigarette électronique est dépassée et vous vous demandez si vous pouvez toujours le consommer ? Pas de panique, Taffe-elec vous explique tout ce qu’il y a à savoir sur la DLUO indiquée sur un flacon de e-liquide.

Rappel sur les termes DLUO, DDM et DLC d’un e-liquide pour cigarette électronique

Avant de se demander si il est possible ou non de vapoter un e-liquide à la DLUO dépassée, il est nécessaire de revoir ce que signifient les termes DLUO, DDM et DLC qui peuvent figurer sur les flacons de ces derniers : 

  • DLUO : signifie Date Limite d’Utilisation Optimale d’un e-liquide. Cela correspond à la date à partir de laquelle votre produit de vape (e-liquide ou arôme) va perdre sa qualité olfactive et gustative de manière progressive ;
  • DDM : signifie Date de Durabilité Minimale. Ce sigle remplace en réalité celui de DLUO depuis 2015. C’est ce dernier qui est aujourd'hui censé être présent sur les flacons de e-liquides. Il comporte exactement la même signification que celle de DLUO ; 
  • DLC : signifie Date Limite de Consommation. A ne pas confondre avec la DDM ou la DLUO. En effet, cela correspond à la date limite à laquelle le produit ne doit plus être consommé pour des raisons sanitaires. Les e-liquides pour cigarette électronique ne possèdent que très rarement une DLC. 

Rappel sur la composition d’un e-liquide de cigarette électronique

Afin de bien comprendre la signification d’une DDM (DLUO) d’un e-liquide pour cigarette électronique, il est judicieux de rappeler ce qu’est un e-liquide et de quoi il se compose. Le e-liquide est le consommable qui va permettre la production de vapeur avec votre cigarette électronique. Sans lui, il est totalement impossible de vapoter. Un e-liquide est donc composé d’ingrédients, qui, chauffés à une certaine température, vont se vaporiser. Il contient généralement 3 à 4 ingrédients : 

  • Le propylène glycol (PG) est un additif alimentaire assez liquide, qui va produire une vapeur fine et légère. Dans un e-liquide, il permet d'intensifier la saveur des arômes, mais également la sensation du hit en gorge ;
  • La glycérine végétale (VG) est une substance assez épaisse, inodore et incolore. Elle dispose d’un pouvoir sucrant permettant d’adoucir les sensations en gorge. Lorsqu’elle est présente en grande quantité dans un e-liquide, elle va permettre de produire une grande quantité de vapeur relativement dense. Contrairement au PG, la VG atténue le hit en gorge ; 
  • Les arômes alimentaires permettent aux vapoteurs d’obtenir une vapeur parfumée. Il existe aujourd’hui d’innombrables saveurs sur le marché de la vape ; 
  • De la nicotine, idéale pour le sevrage tabagique. Disponible dans les e-liquides à différents taux, elle permet aux vapoteurs de pouvoir gérer leurs dosages.

Date de péremption des composants d’un e-liquide pour cigarette électronique

Chaque élément qui compose un e-liquide dispose d’une péremption à partir d’un certain temps. Ces délais ne sont pas les mêmes en fonction des ingrédients : 

  • Le propylène glycol se conserve pendant 2 à 3 ans
  • La glycérine végétale, tout comme le PG, se conserve également 2 à 3 ans
  • Les arômes gardent une saveur optimale durant les 12 à 18 premiers mois, puis se dégradent lentement et donc perdent de leur goût ; 
  • La nicotine se conserve pendant environ 5 ans. Cependant, si elle est mal conservée, elle peut vite se détériorer et jaunir, en plus de voir sa puissance diminuer.

Signification de la DLUO (DDM) sur un flacon de e-liquide 

La DDM présente sur les e-liquides est surtout placée à titre informatif plutôt que sanitaire. En réalité, elle indique principalement la date à partir de laquelle la nicotine et les arômes présents dans le e-liquide vont commencer à perdre de leurs propriétés. En effet, la nicotine ne sera plus aussi efficace pour le sevrage tabagique, et les arômes perdront de leurs saveurs. Les e-liquides dont la DDM est dépassée sont autorisés à la vente et sont d’ailleurs très avantageux pour les vapoteurs disposant d’un petit budget. En effet, ces derniers sont souvent proposés à des tarifs très attractifs.

Peut-on vapoter un e-liquide avec une DLUO dépassée ? 

La DDM (DLUO) de votre e-liquide est dépassée, et vous vous demandez si vous pouvez tout de même le vapoter ? Et bien oui, vous pouvez. Sachez qu’un e-liquide à la DDM dépassée ne représente aucun risque sanitaire. Vous ne souffrirez pas d’intoxication, ni de tout autre problème. Lorsque la DDM de votre e-liquide est dépassée, le seul risque que vous encourez est celui de vapoter un e-liquide sans saveur. Même si la DDM s’étend généralement sur 1 à 2 ans, sachez que les arômes ne mettent que 12 à 18 mois pour s’estomper. 

La détérioration chimique d’un e-liquide est normale et naturelle, c’est l’oxygénation du produit dû à son contact répété avec l’air. Si votre e-liquide est mal conservé, vous ne courez pas de risque sanitaire, mais ce dernier peut jaunir, ou encore brunir. Avec une mauvaise conservation, la nicotine va également se détériorer de manière assez rapide. Elle peut donc perdre ses effets, ce qui peut être contrariant lors d’un sevrage tabagique. De la même manière, cette dernière est très sensible aux rayons UV. Si vous laissez votre flacon nicotiné à la lumière, il ne sera alors pas étonnant que vos e-liquides brunissent

En résumé, vous pouvez tout à fait vapoter votre e-liquide dont la DLUO est dépassée. Cependant, vous risquez de vapoter un e-liquide sans goût, rendant votre expérience de vape bien moins agréable. Dans l’idéal, nous vous conseillons de consommer votre e-liquide dans les 6 mois après son ouverture. Si vous disposez d’un e-liquide à la DDM dépassée, sentez-le avant de le mettre dans votre cigarette électronique afin de savoir si ce dernier sera en capacité de vous procurer une vape savoureuse ou non. 

Comment bien conserver son e-liquide de cigarette électronique ? 

Si vous souhaitez que votre e-liquide conserve toutes ses propriétés, il est nécessaire de suivre quelques consignes de conservation afin d’éviter son oxydation. Il faut savoir que les e-liquides n’aiment ni la chaleur, ni l’humidité. En effet, la chaleur va accélérer leur décomposition, et ainsi modifier les caractéristiques moléculaires du propylène glycol et de la glycérine végétale.

Elle va également dégrader la qualité des arômes et de la nicotine. Il est donc important de conserver vos e-liquides dans des endroits frais et relativement secs. De la même manière, les rayons UV de la lumière vont avoir tendance à décomposer la nicotine de manière prématurée. Pensez donc à conserver votre e-liquide à l’abri de celle-ci, dans un endroit sombre. Enfin, cela semble logique mais peut parfois être oublié, pensez à bien refermer le bouchon de votre e-liquide afin d’éviter une oxygénation rapide de ce dernier. 

 
Publié dans: E-liquides
Produit ajouté à vos favoris