Est-ce mal de vapoter sans nicotine ?

 

La cigarette étant liée à de nombreux problèmes de santé, il va de soi de se demander si l’e-cigarette est également dangereuse, avec ou sans nicotine. Il y a plusieurs aspects du sevrage tabagique à prendre en compte, car il y a plusieurs profils. Les avantages liés au fait de vapoter sans nicotine ne seront pas les mêmes pour tous les profils de vapoteurs. Mais une chose est sûre : les saveurs fruitées et autres parfums de e-liquides sans nicotine sont toujours plus agréables que la fumée de cigarette ! Cela rend le fait d’arrêter de fumer beaucoup plus simple. Pour savoir si c’est mal de vapoter sans nicotine, voici quelques précisions avant de répondre à la question.

D’abord, qu’est-ce que la nicotine ?

Cette substance, très présente dans la cigarette, est responsable de ce sentiment de bien-être que le fumeur recherche. Malheureusement, elle est également la raison pour laquelle on devient accro à la cigarette, cette dernière causant des dommages sur le long terme. Cependant, ce n’est pas la nicotine en elle-même qui pose problème, mais plutôt sa combustion (non présente lors du vapotage). En effet, la fumée de cigarette contient des toxines ainsi que des carcinogènes que l’on respire. De plus, lorsque le tabac contenu dans les cigarettes classiques est brûlé, le nombre de substances toxiques augmente drastiquement. Ce problème est absent dans le vapotage, puisqu’il n'y a encore une fois pas de combustion ou de fumée de cigarette mais seulement de la vapeur. 

De plus, il n’y a pas de tabac dans les e-liquides, donc ni de substances dangereuses telles que l’ammoniac, le goudron, le détergent, ou encore le mercure. Ainsi, toutes ces substances sont évitées dans le liquide de cigarette électronique : il y en aurait 9 à 450 fois moins dans la e-cigarette que dans son ancêtre, la cigarette traditionnelle, ce qui est une avancée dans le domaine de la santé publique. Cependant, certaines sont tout de même présentes, mais leur impact n’est pas le même que dans du tabac brûlé, et la concentration est plus faible. 

Aussi, la présence de nicotine dans le liquide de vape permet à beaucoup de se sevrer de la cigarette classique, d’éviter d’absorber une grande quantité de substances nocives, et ainsi de préserver la santé des vapoteurs. 

Le e-liquide est-il un substitut nicotinique ?

Un substitut nicotinique est une substance qui permet la diffusion de nicotine dans le sang sans ingérer de tabac, qui est la partie problématique de la cigarette. Aujourd'hui, seuls deux types de substitut nicotinique sont reconnus : les patchs de nicotine et les formes orales (sprays, chewing-gum…). Cela dit, petit-à-petit, l’avis sur le liquide nicotinique change et la question de le reconnaître ou non comme substitut nicotinique se pose de plus en plus. Ces substituts nicotiniques sont justement reconnus par l’OMS comme étant très efficaces pour arrêter de fumer, et bénéfiques pour la santé publique.

Le e-liquide sans nicotine en revanche ne peut être considéré comme un substitut nicotinique puisqu’il n’en contient pas, il n'en reste pas moins bénéfique pour la santé publique.

Comment savoir si je suis accro à la nicotine ?

Pour évaluer votre dépendance à la nicotine et déterminer si une réduction de votre consommation jusqu'à atteindre un taux de 0 mg est appropriée, voici quelques indices pour évaluer si vous devriez envisager d'arrêter de fumer :

  • Si vous ressentez une forte envie de fumer dès le réveil ;
  • Vous continuez à fumer même lorsque vous êtes gravement malade ;
  • Vous n'arrivez pas à vous passer de la cigarette, même pendant une journée ;
  • Vous vous êtes accoutumés à la nicotine, ce qui nécessite une augmentation de votre consommation ;
  • Vous continuez à fumer malgré l’apparition d'effets négatifs.

Contre toute apparence, il suffit de 2 à 3 semaines pour un sevrage complet de nicotine dans le corps et pour ne plus être dépendant à la nicotine. Cependant, il reste un sevrage psychologique et comportemental beaucoup plus long et difficile, principalement en lien avec les habitudes acquises. C’est là que la cigarette électronique entre en jeu : vous n’aurez pas besoin de lutter contre l’envie de faire une pause clope au travail, à l’envie de porter quelque chose à votre bouche quand vous êtes stressé ou encore d’aller fumer dehors après avoir bu quelques verres.

Il y a-t-il des risques quand on vapote sans nicotine ?

Même si nous manquons encore d’études sur le sujet, nous savons formellement que la e-cigarette est beaucoup plus sûre pour la santé que la cigarette traditionnelle. Bien qu'il existe tout de même des risques, les bénéfices apportés à l’arrêt du tabac sont majeurs. La cigarette traditionnelle étant liée à des multiples cancers (gorge, vessie, poumons, seins…), maladies du cœur, maladies respiratoires, cutanées… il est difficile de faire pire. Ainsi, malgré les risques tout de même présents avec l’e-cigarette, cette dernière apparaît tout de même comme une solution efficace pour réduire les risques liés à la santé. Il est important de noter que le vapotage peut entraîner certains effets nocifs, en comparaison avec l'absence de tabagisme et de vapotage.

Par exemple, commencer à vapoter sans avoir fumé avant peut entraîner des risques pulmonaires tels que de la toux ou l’aggravation de l’asthme. Les cigarettes électroniques doivent être tenues hors de la portée des enfants, car elles peuvent provoquer des réactions allergiques et des irritations des voies respiratoires. Chez l’adulte et l’enfant, la cigarette électronique, qu'elle contienne de la nicotine ou non,e comporte également des risques cardiovasculaires et de faibles risques bucco-dentaires. 

Toutefois, ces risques restent minimes avec ceux liés à à la cigarette, et vapoter permet de réduire la probabilité de développer ces problèmes de santé.

Arrêter de fumer en commençant à vapoter

L’arrêt complet de la cigarette est une rude épreuve : la nicotine présente dans le tabac est addictive et nous rend dépendant assez rapidement. Toutefois, le sevrage tabagique est tout de même possible et est rendu plus facile avec la cigarette électronique. Cette dernière permet de choisir son taux de nicotine, facilitant ainsi le processus de sevrage progressif permettant de devenir de moins en moins dépendant à la nicotine jusqu'à atteindre un taux de zéro nicotine.

En plus d'apporter le dosage de nicotine dont le fumeur a envie tout en limitant les risques sur sa santé, ce substitut nicotinique permet de satisfaire le geste compulsif de porter quelque chose à la bouche, d’aspirer et de recracher de la vapeur / fumée de cigarette. Ce geste compulsif est l’un des éléments qui rendent difficile l’arrêt de la cigarette traditionnelle. 

Le taux de nicotine dans le liquide de vape varie de 0mg à 20 mg/ml. Cela est normalement assez pour tous les dépendants à la nicotine : un dosage de 18 mg/ml convient à une personne qui fumait au moins 30 cigarettes par jour. La plus petite dose au-dessus du zéro nicotine est de 2 mg/ml et correspondant à une consommation de moins de 10 cigarettes par jour, elle intervient alors juste avant le sevrage tabagique. 

Si vous souhaitez commencer votre sevrage tabagique, vous pouvez commencer par choisir le taux de nicotine qui correspond à votre ancienne dose. Ensuite, vous pourrez progressivement le réduire à la vitesse que vous souhaitez pour atteindre un sevrage tabagique lentement mais sûrement ! Vouloir aller trop vite jusqu’au 0mg (zéro nicotine) peut vous donner envie de recommencer à fumer une cigarette classique.

En clair, est-ce que je devrais vapoter sans nicotine ? 

Tout dépend de votre situation : que vous soyez non-fumeur, ancien fumeur sevré psychologiquement, ou ancien fumeur non sevré psychologiquement.

  • Non-fumeur : si vous n’avez jamais fumé de cigarette classique, il est conseillé de ne pas utiliser régulièrement la cigarette électronique, qu'elle soit avec ou sans nicotine. Cela ne ferait qu’augmenter vos chances de tomber malade. Cela dit, en l’absence de nicotine et si vous n’avez jamais eu l’habitude de fumer, il y a peu de chances que vous deveniez accro et que vous ressentiez les effets négatifs, qui se manifestent surtout sur le long terme. 
  • Ancien fumeur sevré : si vous étiez fumeur et que vous pensez être sevré psychologiquement, que vous n’avez pas particulièrement l’envie d’accompagner vos amis fumeurs dehors ou autre, vous pouvez essayer d’arrêter de vapoter sans nicotine. Cela sera toujours préférable.
  • Ancien fumeur non sevré : si en revanche vous êtes fumeurs et que vous ne vous sentez pas prêt d’arrêter les pauses vape avec vos collègues, ne prenez pas le risque d’arrêter la e-cigarette et de céder à la cigarette traditionnelle. La cigarette électronique est loin d’avoir tous les effets désastreux prêtés à son homologue.
 

Laissez un commentaire

Connectez-vous pour poster des commentaires

Produit ajouté à vos favoris