Quels sont les risques de vapoter en étant enceinte ?

 

En 2022, près d’un tiers des femmes fument toujours à la fin de leur grossesse. Les méfaits du tabac sur le développement du fœtus sont aujourd’hui largement démontrés, c’est pourquoi certaines femmes enceintes se mettent à la cigarette électronique. Est-ce une solution réellement envisageable pendant la grossesse ? Quels sont les risques de vapoter en étant enceinte ?

Le sevrage tabagique pendant la grossesse, une nécessité

Malgré les risques connus qu’il engendre, le tabagisme chez les femmes enceintes reste un réel problème en France. La cigarette, avec ses substances toxiques telles que le monoxyde de carbone, le goudron, ou encore les métaux lourds, nuit fortement au développement normal du fœtus. Les risques encourus par le bébé sont grands. On note notamment un faible poids à la naissance, un risque doublé de fausse-couche, une augmentation de 25% de risque de naissance prématurée, ou encore un grand risque de mort subite du nourrisson.

La question du sevrage tabagique pour les femmes enceintes est donc un enjeu primordial pour leur santé et celle de leur enfant. Cependant, l’arrêt de la cigarette est loin d’être facile, et ces dernières ont parfois recours à plusieurs méthodes pour assouvir leur besoin de nicotine sans mettre la vie de leur enfant en danger. 

Les substituts nicotiniques utilisés par les femmes enceintes

Depuis 1999, la France autorise la prescription de substituts nicotiniques pour les femmes enceintes tels que les patchs, les bonbons ou encore les chewing-gums, puisque ces derniers disposent d’un taux de nicotine établi. Cependant, depuis quelques années, les professionnels de santé et spécialistes se penchent sur la question de la cigarette électronique. Avec les connaissances que l’on a aujourd’hui sur le sujet, le Collège National des Gynécologues Obstétriciens Français préconise l’utilisation des patchs ou des chewing-gums en premier lieu. Cependant, si ces substituts s’avèrent peu efficaces sur certaines femmes, la cigarette électronique peut être envisagée

Peut-on utiliser la cigarette électronique quand on est enceinte ?

La question de l’utilisation de la cigarette électronique pendant la grossesse reste aujourd’hui un sujet sensible. Cependant, selon de nombreux spécialistes, si la femme enceinte ne trouve pas de substitut nicotinique adapté à ses besoins, il est alors préférable pour elle d’utiliser la cigarette électronique. Le Dr Philippe Presles, médecin, psychothérapeute et tabacologue est d’ailleurs clair sur le sujet : “il vaut mieux pour une femme enceinte d’arrêter de fumer en vapotant, dès lors qu’elle qu’elle aurait déjà essayé sans succès d’autres méthodes de sevrage. Chaque journée sans monoxyde de carbone, sans goudron et sans particules toxiques sera moins nocive pour le bébé”.

Le Dr Cyril Huissoud, gynécologue-obstétricien, ajoute d’ailleurs : “on préfère qu'une patiente vapote plutôt qu'elle ne fume, cela ne fait aucun débat”. Car en effet, la cigarette électronique offre l’avantage de ne pas contenir de tabac, et de ne pas provoquer de combustion, éloignant ainsi les substances nocives du fœtus. 

Une étude réalisée à l’hôpital Coombe de Dublin en Irlande et parue en 2020, montre d’ailleurs que la cigarette électronique peut être une aide au sevrage tabagique intéressante chez les femmes enceintes. En effet, cette étude révèle que les femmes qui utilisent la cigarette électronique ne présentent aucun symptôme néfaste du tabac durant leur grossesse. Les mesures des principaux critères de bonne santé de la mère et du bébé ne montrent d’ailleurs aucune différence significative entre les non-fumeuses et les femmes qui ont vapoté, avec ou sans nicotine, pendant leur grossesse.

Selon les tabacologues Alice Denoize et Jacques Le Houezec, la cigarette électronique offrirait également l’avantage de soigner la réaction de l’organisme face au manque, un état qui entraîne du stress et de l’irritabilité chez la futur maman. Deux facteurs qui peuvent entraîner certaines complications durant la grossesse. 

Vapoter avec de la nicotine présente-il un risque pour le fœtus ?

Lorsque l’on parle de l’utilisation de cigarette électronique pendant la grossesse, une question se pose, celle de la nicotine dans les e-liquides. Au Royaume-Uni, selon la Royal Society of Public Health, la nicotine est une substance proche de la caféine en termes de toxicologie. Selon le Dr Cyril Huissoud : “la nicotine ne présente pas de soucis, jusqu’à une certaine dose”. En effet, la nicotine est un vasoconstricteur, c'est-à-dire qu’elle rétrécit les vaisseaux sanguins. Cela peut s’avérer néfaste pour le fœtus à des doses très importantes. En effet, la nicotine traverse le placenta et agit directement sur le système nerveux du bébé, entraînant un potentiel risque d'accélération de son rythme cardiaque. Lorsqu’une femme enceinte utilise une cigarette électronique pendant sa grossesse, il est donc préférable de favoriser l’utilisation de e-liquides sans nicotine. 

Les e-liquides sont-ils dangereux pendant la grossesse ?

Si une femme souhaite vapoter durant sa grossesse, il est alors primordial qu’elle s’intéresse aux composants des e-liquides. En effet, selon les fabricants et les marques, l’intégralité des e-liquides présents sur le marché de la vape ne se valent pas. Pendant la grossesse, il est nécessaire de vérifier que les e-liquides ne contiennent ni diacétyle, ni acétoïne, ni acetyl propionyl dans les arômes. Il sera plus avantageux de se tourner vers des e-liquide certifiés AFNOR, garantissant l’exclusion d’ingrédients à risque pour le consommateur, la sélection rigoureuse des matières premières utilisées, ainsi que le contrôle de certaines substances à risque. 

Conclusion sur la cigarette électronique pendant la grossesse

Meme si les avis peuvent être nuancés en ce qui concerne la cigarette électronique pendant la grossesse, les spécialistes sont formels : la cigarette électronique est une bien meilleure option pour une femme enceinte que de continuer à fumer. En mai 2019, le Collège Royal des sages-femmes Britanniques s’est appuyé sur les études scientifiques à disposition, et a publié une prise de position concernant le soutien du sevrage tabagique durant la grossesse : “Le vapotage contient certaines toxines, mais à des niveaux bien inférieurs à ceux de la fumée de tabac. Si une femme enceinte fumeuse choisit d’utiliser le vapotage et que cela l’aide à arrêter de fumer et à rester non-fumeuse, elle devrait être soutenue dans sa démarche”.

 

Laissez un commentaire

Connectez-vous pour poster des commentaires

Produit ajouté à vos favoris