DIY Facile


Qu’est-ce que le DIY ?

Ah, le DIY et ses multiples avantages ! Avant tout, qu’est-ce que le DIY ? C’est un acronyme bien connu aujourd’hui qui signifie “Do It Yourself”. La traduction de cette expression anglaise qui a traversé les frontières signifie “Faites-le vous-même”. C’est un procédé qui vous invite en fait à concevoir vous-même ce que vous pourriez acheter ! Évidemment, ce concept présente de nombreux avantages, que nous vous exposons ensuite. 

Dans le monde de la vape, procéder au DIY signifie tout simplement fabriquer son eliquide DIY soi-même. Ne l’achetez pas dans une fiole de 10 ml, concevez-en la quantité que vous souhaitez !

Le DIY facile, c’est un tout-en-un, nous avons créer des pack DIY avec tous les ingrédients nécessaires pour préparer votre recette : Base, arôme, nicotine. C'est ce qu'on appelle les "packs DIY.
Sélectionnez la saveur que vous souhaitez et laissez vous guider.

Les avantages du DIY

Pourquoi donc se mettre au DIY ? Ce procédé présente de nombreux avantages. 

- Le premier avantage, et le moins négligeable, se trouve dans le gain financier. Imaginez un peu les économies que vous pouvez faire avec le DIY ! En vous procurant chaque ingrédient d’un eliquide en grande quantité, vous achetez “en gros”, et il est évident que le produit est infiniment moins cher qu’un eliquide vendu dans un flacon de 10 ml.

- Ensuite, soyez sûr de devenir un expert du goût et du monde de la vape ! À force de manipuler les divers ingrédients d’un eliquide, nul doute que vous saurez apprécier chaque facette de chacun, leurs petits secrets, leurs exigences subtiles…

- Et évidemment, une telle expertise vous mènera à une pluralité de possibilités ! En maîtrisant le monde de la vape sur le bout des doigts, vous avez à portée de main absolument toutes les variantes de eliquide DIY ! Vous pourrez varier les recettes et les dosages à votre guise, et en connaissance de cause !

- Enfin, un avantage qui n’est absolument pas négligeable dans le monde dans lequel on vit : le fait de fabriquer son e liquide en do it yourself permet de réduire considérablement votre empreinte carbone : réduction des déchets (flacons), moins de livraison…

La base PG∕VG, comment bien choisir ?

La base constitue environ 90% de votre eliquide DIY. Sa composition et les dosages de ses ingrédients influent en grande majorité sur votre expérience de vape. Pour savoir quel taux de PG∕VG choisir, vous devez savoir quel est le rôle de ces deux composants. 

Elle est composée de propylène glycol et de glycérine végétale. Que sont ces deux ingrédients ? 

- Le propylène glycol (PG) est une substance fluide qui influe sur l’intensité des saveurs. Aussi, il faut savoir que la nicotine crée un hit en gorge, et que le PG a un impact dessus aussi. Ainsi, plus il y a de PG dans votre base, au plus vous orientez votre expérience de vape vers quelque chose de savoureux et de pimenté en gorge !

- La glycérine végétale (VG) est un élément naturel, bien plus épais que le PG. Elle est l’élément qui s’évapore lorsqu’il entre en contact avec la résistance. Elle est donc la principale productrice de vapeur. Elle bénéficie aussi d’un léger goût sucré, qui enrobe délicatement les saveurs du eliquide. Ainsi, avec une base high VG, vous orientez votre vape vers une expérience très vaporeuse. 

Il faut savoir que l’épaisseur / la fluidité de ces éléments influe aussi sur le type de matériel à utiliser. Vous devez prendre garde de ne pas utiliser un matériel inadapté. En général, on associe les eliquides high VG à la vape direct et les eliquides high PG à la vape indirecte. 

Le taux de nicotine, comment choisir ? 

Qu’on parle de eliquide DIY ou non, le choix du taux de nicotine dépend des mêmes critères. 

- Vous devez donc tout d’abord faire un bilan de votre consommation de cigarettes : plus vous fumez au quotidien, plus votre apport nicotinique est élevé. Vous avez ainsi besoin d’un fort taux de nicotine. 

- D’un autre côté, si vous vapotez à forte puissance, sachez que la nicotine est restituée de manière très directe à votre corps. Si vous ne réduisez pas le taux de nicotine obtenu avec le critère précédent d’un chouïa, vous risquez de vous retrouver en situation de sur-consommation, et cela peut être à la fois dangereux pour votre organisme et contre-productif dans votre sevrage.

- Aussi, si vous avez tendance à vapoter en continu, l’apport nicotinique fréquent s’élève. Vous pouvez donc encore ré-évaluer votre taux de nicotine afin d’équilibrer le tout.

Le choix du taux de nicotine relève avant tout de vous. Vous devez être à l’écoute de votre corps afin de ne jamais subir de manque ni de sur-consommation.

Comment ajouter de la nicotine à mon eliquide DIY ? 

Pour obtenir un eliquide DIY contenant de la nicotine, vous devez avoir recours aux boosters de nicotine. Ce sont des eliquides neutres, contenant uniquement une base PG∕VG et beaucoup de nicotine : en général entre 18 et 20 mg/ml. Ils sont proposés dans un format de 10 ml. Pourquoi ce petit format ? Vous connaissez peut-être la directive européenne TPD, qui régit le monde de la vape. Parmi les restrictions qui y sont mentionnées, le format d’un eliquide nicotiné y figure : aucun eliquide nicotiné ne pourra être commercialisé dans un format supérieur à 10 ml, ni à un taux de nicotine supérieur à 20 mg/ml. Les boosters de nicotine respectent donc avec précision ces normes. 

Combien de boosters de nicotine dans un eliquide DIY ? 

Évidemment, le dosage de booster de nicotine ne dépend que de votre consommation de nicotine. Pour savoir combien de boosters vous allez mettre dans votre eliquide DIY, vous devez savoir :

- Quelle quantité de eliquide vous allez fabriquer ;

- Quelle est la quantité d’un booster de nicotine, en l’occurrence : 10 ml ;

- Quel taux de nicotine vous souhaitez.

Voici donc le calcul à effectuer pour connaître le dosage : ml booster / ml total x taux de nicotine. 

Voici un exemple pour que vous saisissiez pleinement le calcul. Vous souhaitez fabriquer 100 ml de base nicotinée, soit 90 ml de base et 10 ml de booster. Votre taux de nicotine sera le suivant : 10 / 100 x 20 = 2, soit 2 mg/ml.

Le goût de mon eliquide DIY : les arômes concentrés

Un autre élément crucial d’un eliquide DIY : l’arôme concentré. C’est le goût ! Et là, vous pouvez vous amuser, il existe toutes sortes de saveurs et de combinaisons ! Et les joies du DIY, c’est aussi que vous pouvez faire des mélanges ! Bref, les combinaisons sont multiples !

Il existe les arômes complexes et les arômes simples. Les arômes concentrés complexes contiennent plusieurs saveurs, tandis que les arômes concentrés simples n’en contiennent qu’un. En général, ils sont présentés dans un format de 30 ml, même si celui-ci peut varier, puisqu’il n’existe pas de restriction à ce niveau.

Aussi, il y a les arômes concentrés classics, fruités, gourmands, mentholés… Ou encore les classic fruités, classics gourmands, fruités mentholés… Bref, toutes les combinaisons existent ! Et si celle que vous voulez n’existe pas, vous pouvez tout à fait faire un mélange de plusieurs arômes concentrés ! Bref, c’est un régal, et il vous est servi sur un plateau d’argent. 

L’arôme concentré est le résultat d’un mélange entre des arômes et, en général, une pointe de propylène glycol qui sert de liant, pour homogénéiser l’arôme concentré. 

Jamais Ô grand jamais vous ne devez consommer un arôme concentré sans l’avoir mélangé au préalable à une base.

Le dosage de l’arôme concentré dans un eliquide DIY

Lorsque vous vous procurez un arôme concentré, vous trouverez sur sa notice un pourcentage, proposé par la marque. Ce pourcentage est le dosage que la marque de l’arôme concentré recommande. En vous le proposant sous forme de dosage, la marque vous permet de l’appliquer à n’importe quelle quantité : celle que vous avez choisie pour votre eliquide DIY. 

Par exemple, si on parle d’un dosage de 15%, il vous faudra 15 ml d’arôme concentré et 85 ml de base nicotinée pour fabriquer votre e liquide DIY. 

En général, le dosage préconisé est tout à fait adapté à une base 50% PG / 50% VG. Ainsi, le ce dosage de l’arôme concentré dans le e liquide DIY peut tout à fait varier.

Tout d’abord en fonction du taux de PG∕VG :

- Le PG étant un exhausteur de goût, nous conseillons de réduire le dosage de l’arôme concentré si vous le mélangez à une base high PG ;

- La VG étant épaisse et ayant tendance à camoufler les saveurs, nous conseillons d’augmenter le dosage de l’arôme concentré si vous le mélangez à une base high VG. 

Ensuite en fonction de vos envies : vous pouvez tout à fait préférer un eliquide très fort en goût, ou alors des saveurs un peu plus discrètes, enrobées dans la sucrosité de la VG. 

Enfin, le dosage peut varier en fin de steep, si vous vous rendez compte que vous n’êtes pas satisfait du goût de votre e liquide DIY :

- Ajoutez quelques gouttes de base dans un eliquide que vous trouvez trop fort en goût ;

- Ajoutez quelques gouttes d’arôme concentré dans un eliquide que vous trouvez trop insipide. 

Ces variations se font à hauteur de quelques gouttes évidemment. Et chaque fois que vous manipulez les dosages, vous devez ré-observer le steep, afin que les ingrédients se mélangent à nouveau de la façon la plus homogène qui soit. 

Les additifs, les épices du eliquide

Sans odeur particulière, les additifs ajouteront des notes de saveurs, voire des sensations, à votre e liquide. Ils relèvent et/ou améliorent les saveurs de votre e liquide DIY. Vous pouvez tout à fait choisir de ne pas les utiliser.

En termes de dosages, il vous faudra veiller à ne pas en abuser, car ils sont très puissants. N’excédez pas 3% d’additifs dans un eliquide DIY. 

Voici quelques exemples d’additifs, qui sauront sans aucun doute vous donner l’eau à la bouche :

- Acide Malique (SOUR) : en ajoutant une sensation acidulée, il ravit les amateurs de eliquide saveur bonbon ou boisson, tout en restant parfaitement compatible avec les eliquides fruités. 

- Methyl Lactate (KOOLADA) : neutre et sans saveur, il ajoute une sensation de fraîcheur à votre vape, tel que le ferait le menthol. Attention aux dosages !

- Sweetener : voici un édulcorant qui rehausse les sensations sucrées d’un eliquide. Par la même, il est capable de neutraliser l’amertume de certains arômes et de la nicotine. 

- Vanilline : particulièrement recommandé pour les recettes fruitées, gourmandes, boissons et classics, cet additif rehausse les saveurs et équilibre les mélanges d’arômes concentrés sans dénaturer les saveurs. Faites attention aux dosages, une trop forte dose de vanilline, et votre eliquide DIY risque d’être un peu trop amer. 

Bitter Wizard : vous le savez, la VG présente un goût sucré. Grâce à cet additif, vous pouvez atténuer cette sucrosité, tout en continuant d’apprécier les propriétés vaporeuses de la VG !

- Acetyl Pyrazine : à doser à très petite dose, cet additif apporte une touche gourmande et fumée à votre e liquide DIY. D’aucuns diront qu’ils discernent des saveurs de pop-corn ou de noisette grillée. Évidemment il est conseillé dans les eliquides gourmands, classics ou non.

Le temps de maturation d’un eliquide DIY

Le temps de maturation ne doit absolument pas être négligé. Il laisse le temps aux différents ingrédients du eliquide de se lier les uns aux autres, permettant ainsi aux arômes de développer leur plein potentiel aromatique. 

Le steep dépend du type d’arôme concentré que vous avez choisi : de ses saveurs et de sa complexité. Voici un ordre d’idée des durées de temps de maturation en fonction des saveurs de votre arôme concentré :

- Un eliquide frais : 1 à 2 jours ;

- Un e liquide fruité : 3 à 7 jours (plus le eliquide est complexe, plus le steep est long) ;

- Un eliquide anis / café / vanille : 7 à 15 jours ;

- Un e-liquide gourmand : 15 à 20 jours ;

- Un e liquide classic : minimum 15 jours.

Si vous mélangez plusieurs arômes, prolongez ce steep à un minimum de trois semaines. 

Conseils de steep : 

- Le e liquide doit être à l’abri de la chaleur, de la lumière et de l’humidité ;

- Mélangez le eliquide DIY régulièrement ;

- Vous pouvez goûter le e liquide de temps en temps pour tester l’évolution aromatique ;

- Le verre conserve bien les saveurs du eliquide.

Alors, de quoi ai-je besoin pour faire un eliquide DIY ? 

Le DIY, en plus de présenter de nombreux avantages, est très accessible. En effet, il vous faut investir dans peu de matériel, qui en plus a une durée de vie considérable si vous en prenez soin ! 

Le matériel dont vous avez besoin pour fabriquer un eliquide DIY est le suivant :

- Un flacon gradué pour effectuer le mélange ;

- Une seringue de remplissage graduée pour plus de précision ;

- Un flacon de stockage, dans l’idéal avec un bouchon pipette pour faciliter le remplissage de votre réservoir ;

- Des gants de protection pour protéger votre peau d’un éventuel contact avec la nicotine ;

- Des lunettes de protection, notamment utiles si vous manipulez de grandes quantités de eliquide DIY.

Les ingrédients d’un eliquide DIY, quant à eux, sont les suivants :

- Il y a la base, composée de propylène glycol et/ou de glycérine végétale, qui est obligatoire ;

- Ensuite vient le ou les arômes concentrés, qui apportent le goût ;

- Les boosters de nicotine vous permettent de nicotiner votre eliquide ;

- Les additifs ajoutent des nuances gustatives très intéressantes et sont évidemment facultatifs.

La recette de mon eliquide DIY

Maintenant que vous êtes protégé, que vous avez tous les ingrédients nécessaires à la fabrication de votre e liquide DIY et que vous êtes rodé par rapport aux dosages, vous n’avez plus qu’à passer à l’action ! Il vous suffit dorénavant de verser chaque ingrédient dans le flacon, de bien le secouer, de le placer en steep et de patienter ! À la fin du steep, à vous la victoire ! Alors satisfait ? 

Filtre (19 produits)

Saveur

Contenance

Prix

14,00 € - 30,00 €

Origine

Produit ajouté à vos favoris

Nous utilisons des cookies, y compris des cookies tiers, pour recueillir des informations sur la façon dont les visiteurs utilisent notre site Web. Ils nous aident à vous donner la meilleure expérience possible et à améliorer continuellement notre site. En savoir plus