Atomiseurs


Qu'est-ce qu’un atomiseur reconstructible ?

L’atomiseur est un dérivé du traditionnel clearomiseur. En somme, celui-ci vous permet de concevoir la vape autrement : à votre façon ! Grâce à la conception particulière de l’atomiseur, qui met à votre disposition un plateau de montage, vous pouvez fabriquer vous-même vos coils, afin de personnaliser votre expérience de vape. Façonnée sur mesure, cette dernière ne fera qu’améliorer vos instants vape, qui vous ressembleront.

Pourquoi choisir un atomiseur reconstructible ?

L’atomiseur reconstructible présente de nombreux avantages

- En vous permettant de personnaliser votre expérience de vape et de la façonner sur mesure, il vous permet de vapoter exactement comme vous le souhaitez, les seuls guides étant vos envies et votre volonté !

- C’est donc le meilleur moyen de découvrir une nouvelle façon de vapoter, qui n’appartiendra qu’à vous !

- Selon le type de résistance que vous choisissez, la restitution des saveurs est bien plus intense, bien plus fidèle, le rendu aromatique est sensationnel.

- Nous pouvons étendre cette intensité à la vapeur, qui est bien plus dense avec un ato reconstructible ! 

Et enfin, vous pourrez réaliser des économies non négligeables ! En effet, basé sur le principe du DIY, le reconstructible vous permet d’acquérir chaque élément du coil à un prix dérisoire, car en général, ils sont vendus en grande quantité !

De quoi est composé un atomiseur reconstructible ?

L’atomiseur reconstructible présente des éléments bien précis, qui servent sa cause : vous permettre de fabriquer vous-même vos résistances en reconstructible. Ainsi, voici les différents éléments d’un atomiseur reconstructible :

- La base de l’ato, qui contient aussi l’airflow, le ou les trous qui font que l’air circule dans l’ato et influent sur la densité de la vapeur qui traverse, une bague réglable est souvent disposée dessus, afin de réguler ce flux d’air, et ainsi choisir la densité de la vapeur et le type de tirage (direct / indirect).

- Le plateau de montage qui vous servira de support pour le coil.

- Une cheminée parfois accompagnée d’un système de réglage d'arrivée de liquide.

- Le réservoir, qui dans le cas de certains atomiseurs (dripper), est supprimé. Il est en général fabriqué à base de pyrex, d’ultem ou de PMMA. Il est le plus souvent transparent pour que vous gardiez un visu sur votre stock de eliquide. Il est en général plutôt grand, la moyenne étant de 4.5 ml.

- Le drip tip, qui est tout simplement l’embout buccal que vous portez à votre bouche et influe également sur votre expérience de vape, selon le matériau utilisé pour le concevoir, sa longueur et sa largeur. 

Comment fonctionne un atomiseur reconstructible ? 

En soi, l’atomiseur reconstructible reprend le même fonctionnement que le clearomiseur classique. Tout ce qui change, c’est la conception, choisie par vous uniquement, ce qui vous permet directement de choisir les modalités de votre expérience de vape.

Ainsi, la réaction en chaîne, qui débute par la chauffe de la résistance par la batterie, se poursuit par l’évaporation du eliquide imbibé dans le coton et son échappée par le drip tip, est la même ! 

Avec l’atomiseur, vous avez cela en plus que vous pouvez choisir la configuration de votre propre résistance, et c’est ça qui fera toute la différence !

Quelle est donc la différence entre un clearomiseur et un atomiseur reconstructible ?

Il existe trois axes de traitement de cette question. 

- En effet, si on traite son aspect purement technique, alors on est obligé de parler de la chambre d’atomisation. Évidemment, la différence principale réside dans la possibilité de fabriquer votre propre résistance pour personnaliser votre expérience de vape.

- Venons-en donc à parler de cette personnalisation ! N’est-ce pas une opportunité en or que de pouvoir choisir et configurer absolument tous les paramètres de votre vape, en ne prenant en considération que vos envies ?

- Enfin, parlons de l’avantage pécuniaire ! En effet, en mettant en pratique vos performances dans le reconstructible, vous vous donnez l’occasion de vous procurer les différents éléments de l’ato reconstructible, en gros et séparément. Les économies sur le long terme sont non négligeables !

Les différents types d’atomiseurs reconstructibles

Plusieurs grandes familles d’atomiseurs existent. Chacune a ses particularités, et bien sûr ils ont quelques points communs, qui nous permettent de les placer dans cette même catégorie : atomiseur. Voici les différents types d’atomiseurs existants :

- RTA (Rebuildable Tank Atomizer) : très répandu, ce type d’atomiseur est doté de ce qu’on appelle dans le monde de la vape un tank. Dans un langage plus commun, appelons cela… Un réservoir, tout simplement. L’avantage principal d’une telle configuration, c’est la possibilité d’une grande autonomie en eliquide. Cela vous permet de gagner les avantages du reconstructible, sans perdre ceux d’un clearomiseur classique !

- RDA (Rebuildable Dripper Atomizer) ou dripper RDA. C’est-à-dire qu’il ne possède pas de réservoir. Comment faire alors pour vapoter mon eliquide préféré ? Avec ce type d’atomiseur, l’expérience de vape est encore plus pointilleuse. En effet, il vous faudra déposer des gouttes de eliquide sur le coton au fur et à mesure que vous vapotez ! Attention à être bien rigoureux dans la fréquence, le dry burn est vite arrivé avec cette méthode ! Par contre, vous faites là face à des saveurs particulièrement puissantes ! Sans parler de la vapeur, très généreuse et particulièrement dense. Une vape plus exigeante, mais plus performante.

- Le RDTA (Rebuildable Dripping Tank Atomizer) : c’est tout simplement un hybride entre le RDA et le RTA. C’est-à-dire que vous bénéficiez des performances d’un RDA, mais qu’est ajouté un réservoir pour que vous puissiez bénéficier d’une meilleure autonomie ! 

Mono-coil, dual-coil ou postless, quel type de plateau de montage choisir ?

Selon que vous préférez concentrer votre expérience de vape sur les saveurs ou la vapeur, la configuration de votre plateau de montage est importante. En effet, vous pouvez soit opter pour un atomiseur en mono-coil ou alors en dual-coil. Un grand nombre d’atomiseurs proposent les deux configurations, afin que vous puissiez tester les deux sans avoir à changer d’ato si vous avez une préférence, tels que l’ato Zeus X RTA de Geek Vape ou Dead Rabbit RDA.

- Le plateau single coil

Ainsi, la configuration mono-coil signifie que votre résistance ne sera constituée que d’un seul fil résistif. Ce type de plateau va mettre en valeur de manière considérable les saveurs de votre eliquide et sera moins gourmand que la seconde configuration. Vous bénéficiez alors d’une inhalation indirecte. En plus, ce type de montage est plutôt simple à fabriquer.

- Le plateau dual-coil

La configuration en dual-coil implique que deux fils résistifs se croisent sur un plateau plus grand. Ce type de montage vous offre une production de vapeur massive et est plutôt gourmand en eliquide. Un tantinet plus complexe, ce montage reste accessible malgré tout, c’est évident !

- Le plateau postless

Ce type de plateau un peu différent a de plus en plus la côte. Les pôles ne sont pas apparents et les coils sont vissés à la verticale, afin que vous gagniez en autonomie (puisque le coil prend moins de place). On parlera de toute évidence de l’ato reconstructible Dead Rabbit de Hell Vape dans ce cas !

Les différents types de fils résistifs

En ce qui concerne le fil résistif, vous en choisissez la configuration également, vous pourrez trouver :

- Clapton coils

- Fused Clapton coils

- Staggered Fused Clapton coils

- Alien Clapton coils

- Staple coils

- Framed staple coils

- Tiger coils

- Hive coils

Le choix est vaste, et le plus commun reste le fused clapton coils !

Comment faire sa résistance en reconstructible ? 

Vous avez pris votre décision ! Vous vous mettez au reconstructible ! Grand bien vous en fasse, vous ferez des économies conséquentes, tout en vous perfectionnant largement, vous donnant les moyens de personnaliser jusque dans les moindres détails votre vape. 

Pour ce faire, vous devez accéder au plateau de montage de l’atomiseur que vous aurez choisi, qui peut avoir été conçu par Geek Vape ou n'importe quel autre fabricant ! Une fois ce plateau de montage atteint, vous devez rassembler le peu de matériel nécessaire à la fabrication d’un coil : une pince en céramique, une pince coupante, un fil résistif, du coton (par exemple, made by Vandy Vape).

Le but est d’insérer le fil résistif dans les emplacements dédiés sur le plateau, de le couper afin qu’il ne soit pas trop long, d’effectuer le dry burn (chauffer le fil à nu pour le débarrasser de ses impuretés et points chauds), d’insérer le coton dans le coil, en insérer les extrémités dans le contour puis l’imbiber de eliquide avant de refermer l’atomiseur pour procéder à un exquis moment de vape ! 

Filtre (16 produits)

Diamètre clearomiseur

22 mm - 29 mm

Capacité

4 ml - 5 ml

Prix

12,00 € - 54,00 €
Produit ajouté à vos favoris

Nous utilisons des cookies, y compris des cookies tiers, pour recueillir des informations sur la façon dont les visiteurs utilisent notre site Web. Ils nous aident à vous donner la meilleure expérience possible et à améliorer continuellement notre site. En savoir plus