Clearomiseurs


Pour faire de la vapeur

Une large sélection de clearomiseurs sur le site Taffe-elec. Un clearo, c'est un élément de la cigarette électronique qui a plusieurs rôles : tout d'abord, le clearo est un réservoir, celui-ci contient le eliquide, il est possible de remplir le clearomiseur à loisir. Ensuite, le clearomiseur contient une résistance. Cette dernière chauffe grâce à la puissance délivrée par la batterie. En chauffant, la résistance fait monter le e-liquide en température. En atteignant une certaine température, le liquide s'évapore, créant la vapeur. Enfin, le clearomiseur est un système de passage de flux d'air : ce dernier passant du airflow au drip-tip. Découvrez différentes marques de clearomiseurs : Vaporesso, Eleaf, Aspire, Justfog, Kanger ou Joyetech.

Dans une cigarette électronique, plusieurs éléments sont importants. La batterie bien sûr, mais aussi et surtout le clearomiseur. C’est pourquoi il est primordial de savoir comment bien le choisir. En effet il s’agit ni plus ni moins que du dispositif qui vaporise votre e-liquide et vous permet de l’inhaler. Sans cet élément, point de vapeur ! C’est pourquoi nous vous expliquons comment bien choisir votre clearomiseur, mais également comment il fonctionne. C’est d’ailleurs l’objet de notre premier point !

Comment fonctionne un clearomiseur

Avant de vous donner quelques conseils pour bien le choisir, voyons comment fonctionne un clearomiseur.

Il faut tout d’abord savoir que le clearomiseur se compose de plusieurs éléments. Une base, un réservoir, une résistance, un airflow et un drip-tip. Tous ces éléments sont indispensables au bon fonctionnement du clearo.

La base

La base est l’élément qui fait le lien entre votre batterie et le clearomiseur. Celle-ci vient se visser sur la batterie grâce à un pas de vis de type 510. Il s’agit de la norme la plus récente et la plus utilisée. Certains clearomiseurs plus anciens étaient équipés d’une base avec un pas de vis de type Ego.

Sur cette base, il est possible de retrouver l’airflow qui permet à l’air d’entrer lorsque vous inhalez. Cet airflow peut être fixe, ou variable grâce à une bague mobile qu’il suffit alors de faire tourner pour faire varier le débit d’air selon vos préférences.

Le réservoir

Le réservoir est évidemment une partie essentielle du clearomiseur puisque c’est cette partie qui accueille votre eliquide. Si sa forme cylindrique ne varie jamais, le matériau utilisé peut quant à lui varier. Il trois possibilités :

Les réservoirs en plastique de type plexiglas qui offrent une excellente solidité. En revanche, ils peuvent garder un léger goût, même après nettoyage.

Légèrement moins résistants que ceux en plastique, les réservoirs en Pyrex offrent cependant une résistance à la corrosion à toute épreuve et ne conservent aucune saveur après nettoyage.

Et enfin, les réservoirs en métal (en inox ou aluminium), sont ultra résistants aux chocs mais ne permettent pas de visualiser le niveau de e liquide à l’intérieur.

La résistance

Dans le clearomiseur, la résistance est sans conteste la pièce maîtresse.

La résistance est composée de deux éléments : le fil résistif et la mèche qui permet de transformer votre eliquide en vapeur. Comment ? C’est très simple.

Lorsque vous appuyez sur le bouton de feu de votre e-cigarette, le fil résistif reçoit un courant plus ou moins fort selon la puissance de la batterie et se met immédiatement à chauffer. Ce dernier étant en contact avec la mèche imbibée de liquide (grâce au phénomène de capillarité), il permet à ce dernier de se transformer en vapeur, qui remonte ensuite à travers la partie centrale du clearomiseur (la cheminée) pour atteindre votre bouche.

Il existe de nombreux types de résistances offrant toutes des caractéristiques propres.

Les résistances dites “classiques” prévues pour une vape de type indirecte. Elles sont particulièrement adaptées aux anciens clearomiseurs ou aux petits clearomiseurs disposant d’un tirage serré. L’impédance ce de type de résistances se situe généralement entre 1 ohm et 1,8 ohm et proposent un vape plus savoureuse que vaporeuse.

Les résistances BDC (Botton Dual Coil) de la marque ASPIRE pour clearomiseur Nautilus en font partie.

Les résistances de type subohm conçues pour une vape en inhalation directe (comme sur un narguilé). Ces résistances offrant une impédance inférieure à 1 ohm (d’où leur nom de subohm) et pouvant descendre jusqu’à 0,15 ohm, favorisent la création de vapeur, tout en respectant au mieux les saveurs de votre e liquide. Attention toutefois, ce type de résistances doit être utilisé avec une box suffisamment puissante.

Les résistances spécifiques dédiées au contrôle de température. Réservées aux vapoteurs un peu plus avertis, ces résistances sont équipées d’un fil résistif permettant un vapotage à des températures et des puissances élevées.

Leur composition est différente des résistances classiques, ici il s’agit de résistances en Nickel (Ni200), en Titane (Ti200) ou encore en Acier inoxydable (SS). Avant de choisir de telles résistances, assurez vous que votre box propose ces différents modes de température (souvent appelés Ni, Ti et SS).

L’airflow

En français, le mot “airflow” signifie tout simplement “flux d’air”. Sur un clearomiseur, l’airflow est un système qui permet de régler le débit d’air que vous inhalez.

Prenant généralement la forme d'une bague perforée, l’airflow réglable permet d'ajuster le volume d'air entrant dans votre clearomiseur.

L’airflow se situe soit au niveau de la base, soit sur la partie haute, juste au dessus du réservoir. Pour le repérer, rien de plus simple, il se présente généralement sous la forme d’une bague perforée d’un ou plusieurs trous. Tournez simplement la bague pour fermer ou ouvrir les trous d’aération.

Si vous souhaitez vapoter de manière indirecte (à la manière d’une cigarette classique) tournez la bague jusqu’à obtenir un très petit trou sans fermer complètement, autrement vous ne pourriez plus aspirer.

À l’inverse, si vous préférez une vape en inhalation directe, ouvrez au maximum l’airflow. Vous profiterez alors d’une vape vraiment aérienne, d’une vapeur plus dense et abondante, comme sur un narguilé.

Certains clearomiseurs plus anciens ne disposent pas d’airflow réglable, pensez à bien vous renseigner sur le type de vape proposée.

Le Drip Tip

Le drip tip c’est tout simplement le petit embout situé sur la partie la plus haute du clearomiseur. C’est en réalité la partie où vous mettez vos lèvres pour aspirer, l’embout buccal en somme.

La très grande majorité des Drip Tip du marché sont des Drip Tip 510, cela veut dire que le diamètre est de 5,10 mm. Très répandus, ils sont compatibles avec tous les clearomiseurs actuels.

Plus rares, les Drip Tip 810 existent. Le fonctionnement reste le même, leur diamètre est de 8,10 mm. Plus le diamètre est large, plus l’expérience de vape est aérienne.

Vous remarquerez rapidement que tous les Drip Tip ne se ressemblent pas. Il en existe de toutes les formes, de toutes les couleurs mais aussi en différentes matières pour proposer des rendus et sensations variées. C’est là le plus intéressant.

Les Drip Tip en acier sont parmi les plus répandus. Il assurent un rendu esthétique harmonieux avec le reste du clearomiseur et sont également pratiques car très résistants et s’entretiennent très facilement.

Le Drip Tip en téflon sont un peu plus rares mais offrents des avantages non négligeables pour les vapoteurs les plus exigeants. Tout d’abord, ils sont doux au toucher : il est donc agréable d’y poser ses lèvres lors des séances de vapotage. Le téflon est également reconnu pour son bon niveau d’absorption thermique : vous ne vous brûlerez pas les lèvres lors des longues inhalations.

Les Drip Tip en Delrin proposent également une excellente isolation thermique ainsi qu’une faible adhérence du e liquide sur sa paroi.

Les habituels Drip Tip en plastique proposent une expérience de vape à mi-chemin entre celle des Drip Tip en acier et celle des Drip Tip en Téflon.

Enfin, la longueur du Drip Tip joue également sur l’expérience de vape. Plus il est long, plus la température de la vapeur sera froide.

Vous en savez désormais un peu plus sur les différents éléments qui composent votre clearomiseur et leur fonctionnement.

Comment choisir son clearomiseur ?

Maintenant que vous avez une vue d’ensemble sur les éléments d’un clearomiseur, il vous faut tout de même faire un choix parmi la multitude de produits proposés. Mais alors, comment choisir ? Quels éléments prendre en compte ? Comment déterminer si ce clearomiseur vous convient ?

Nous avons déterminé pour vous un certain nombre de critères à évaluer et qui vous permettront de faire votre choix dans les meilleures conditions.

Premièrement : le type de tirage.

Après de nombreuses années à fumer des cigarettes classiques, vous vous êtes habitué à tirer d’une certaine manière afin d’obtenir la quantité de fumée désirée.

Un tirage que vous souhaitez peut-être retrouver, ou non.

Et ça tombe bien, les cigarettes électroniques vous proposent plusieurs type de tirages.

Le tirage en inhalation indirecte. C’est le tirage qui imite parfaitement celui d’une cigarette classique et qui conviendra donc à ceux qui cherchent à retrouver les sensations de leur ancienne cigarette. Il vous suffira d’aspirer en bloquant la vapeur dans votre bouche, puis ensuite d’inhaler cette vapeur. Un tirage en deux temps donc. Ce type de tirage indirect n’est permis qu’avec des clearomiseurs proposant une vape serrée, grâce un savant mélange entre des résistances spécifiques et un airflow réglé au minimum.

Le tirage en inhalation directe. c’est ici l’exact opposé du tirage indirect. Ce type de tirage s’apparente à celui pratiqué sur un narguilé : vous aspirez directement la vapeur dans les poumons. Le tirage direct permet de générer une grande quantité de vapeur bien dense. Il est permis notamment grâce à des clearomiseurs conçus spécifiquement, avec de larges entrées d’air au niveau de l’airflow. Les résistances d’une impédance inférieure à 1 ohm sont également particulièrement adaptées à l’inhalation directe.

Enfin, la très grande majorité des clearomiseurs du marché, grâce à leur airflow réglable vous permettent de profiter tantôt d’une vape en inhalation directe, tantôt d’une vape en inhalation indirecte. Pour profiter du tirage serré il vous suffira de réduire l’airflow au minimum et pour vaper de manière directe ouvrez au maximum l’airflow.

Ces trois types de tirages offrent réellement des expériences de vape différentes, c’est donc un critère primordial lorsque vous choisirez votre premier clearomiseur.

Le diamètre

Que vous ayez une cigarette électronique de type tube ou type box, celle-ci disposera toujours d’un diamètre maximal recommandé pour son clearomiseur.

Si vous prenez un clearomiseur plus large que votre e-cigarette, le rendu esthétique ne sera pas au rendez-vous.

Aussi, les plus gros clearomiseurs demandent généralement une puissance plus importante, si vous associez un gros clearomiseur à une petite batterie, cette dernière ne saura peut-être pas délivrer la puissance nécessaire au bon fonctionnement de ce clearomiseur.

La taille du réservoir.

La contenance du réservoir est également un critère à considérer. En effet, plus la capacité du réservoir est importante, plus vous profiterez d’une bonne autonomie (en e-liquide, en mettant de côté l’autonomie de votre batterie). Les clearomiseurs offrent généralement une capacité allant de 1 ml à plus de 8 ml, de quoi satisfaire tous les vapoteurs.

Si vous étiez un grand consommateur de cigarettes et que vous pensez vapoter tout au long de la journée, mieux vaudra privilégier un clearomiseur doté d’une grande capacité afin de profiter d’une bonne autonomie et de ne pas avoir à le remplir tout le temps. 

Aussi, si vous êtes du genre à vouloir faire de gros nuages de vapeur tout au long de la journée, alors il vous faudra privilégier un grand réservoir, au risque de devoir le remplir constamment. En effet, produire beaucoup de vapeur consomme beaucoup de e-liquide. Avec un réservoir plus important, vous tiendrez plus longtemps.

Les clearomiseurs d’une capacité moindre offrent quand même un avantage non négligeable lorsque vous entrez dans le monde de la vape. Au début, vous serez tenté de tester différentes saveurs de e liquides. Opter pour un réservoir de capacité moindre vous permettra de changer de e-liquide plus souvent, avant de trouver celui qui vous conviendra.

Le système de remplissage

Prenons un exemple, si votre batterie ne vous permet pas de prendre un clearomiseur d’un diamètre important et que la capacité de celui-ci est réduite, vous serez surement amené à le remplir régulièrement.

Il est donc important de bien comprendre comment le remplissage du clearomiseur s’effectue. Selon les modèles, il existe différentes façons de remplir un clearomiseur et certaines sont plus simple et rapides que d’autres.

Le remplissage par le bas en dévissant

Il s’agit du mode de remplissage le plus contraignant car il demande, en premier lieu, de dévisser le clearomiseur de la e-cigarette. Il faut ensuite tenir le clearo à l’enver puis dévisser la base du réservoir. Vous aurez alors accès au réservoir qu’il suffira de remplir en plaçant bien votre pipette de eliquide contre à la paroi (afin de ne pas verser de eliquide dans la cheminée).

Le remplissage par le haut en dévissant

Le remplissage par le haut est plus simple car vous n’aurez pas besoin de dévisser le clearomiseur de votre e-cigarette. Vous n’aurez alors qu’à dévisser la partie supérieure du clearomiseur, aussi appelée le “Top Cap”, puis à verser le e liquide en suivant les mêmes précautions que pour le remplissage par le bas.

Dans tous les cas, si votre clearomiseur dispose d’une indication “max”, veillez bien à ne pas remplir par dessus ce niveau au risque d’engendrer des fuites de eliquide.

Le remplissage par le haut avec système à glissière

C’est le système de remplissage le plus rapide et pratique. Pas besoin de dévisser le clearomiseur, ni de dévisser le Top Cap. Pour remplir le réservoir, il faudra faire glisser le top cap au niveau de la petite flèche. Vous accéderez alors au trou de remplissage. Insérer la pipette, remplissez, et refermez simplement le système, et vapoter. 

Certains modèles disposent même d’une sécurité supplémentaire. Il faut alors soulever le Top Cap avant de la faire glisser. Ce système limite encore davantage les risques d’ouverture accidentels ou d’ouvertures par un enfant.

La matière du Drip Tip

S’il s’agit d’un détail pour certains, la matière du Drip Tip peut aussi avoir son importance. En effet, le Drip Tip étant la partie où vous posez vos lèvres pour aspirer la vapeur, il est donc important que le ressenti soit bon, surtout si vous vapotez souvent.

Comme vous avez pu le lire précédemment dans la partie “Comment fonctionne un clearomiseur > Le Drip Tip”, il en existe de toutes les formes, de toutes les couleurs et surtout de différentes matières. Si les formes et les couleurs ne modifieront que l’esthétique, la matière peut modifier les sensations.

Pour trouver le bon, référez-vous donc à notre chapitre sur le sujet. La meilleure solution sera de tester différents modèle afin de trouver celui qui vous conviendra le mieux.

L’esthétique

Bien sûr, l’esthétique est un point important. Les goûts et les couleurs ne discutent pas comme on dit. Par chance, il existe de très nombreux modèles de clearomiseurs, eux-mêmes généralement déclinés en différents coloris.

En fonction de vos préférences ou du style de votre batterie, vous allez peut-être préférer quelque chose de plus coloré, de plus extravagant ou à l’inverse un clearomiseur sobre et élégant. Tout est possible, vous avez l’embarras du choix.

Enfin le dernier critère, et non des moindres, c’est votre budget !

Vous l’avez vu, il existe des clearomiseurs plus ou moins perfectionnés, plus ou moins puissants, et ils ne sont évidemment pas tous au même prix. Mais lorsqu’il s’agit de vapotage, il ne faut jamais négliger l’aspect qualité. Et qui dit qualité dit bien souvent prix.

D’une manière générale, les clearomiseurs bas de gamme se situe sous la barre symbolique des 10€, citons par exemple le GS AIR 2 de la marque Eleaf, à 8,90€. Mais certains clearomiseurs particulièrement bien pensés et travaillés peuvent monter jusqu’à 70€. Une dépense qui n’est donc pas à négliger lorsque l’on a déjà dépensé pour la box/batterie.

Bien choisir son clearomiseur demande donc du temps mais c’est une étape primordiale afin de ne pas se retrouver insatisfait et de regretter son choix. Une fois votre budget défini, il vous suffit de vérifier chaque critère un par un. Une fois ceci fait, vous êtes certain de trouver le clearomiseur idéal. Si vous ne parvenez pas à définir votre choix final, n’hésitez pas à nous contacter pour obtenir des informations complémentaires.

L’entretien de votre clearomiseur

Vous avez fait votre choix et êtes maintenant équipé d’un beau clearomiseur parfaitement adapté à votre batterie ? Parfait. Vous aurez donc envie de le garder en bon état le plus longtemps possible. C’est pourquoi il est nécessaire de respecter certaines consignes afin de maximiser sa longévité. Voyons donc comment bien entretenir un clearomiseur.

Dans votre clearomiseur, il y a deux consommables. Le e-liquide bien sûr, mais également la résistance. Celle-ci doit être changée de manière régulière.

Quand changer la résistance de votre clearomiseur ?

Lorsque vous vapotez, la résistance de votre clearomiseur chauffe de manière plus ou moins intense et vaporise le e liquide. Au bout d’un certain temps, la résistance finit par s’encrasser. Ces dépôts finissent par empêcher la résistance de chauffer normalement ou de produire la même quantité de vapeur qu’au départ. Pire : les dépôts peuvent se mélanger au e-liquide ou à la vapeur sous l’effet de la chaleur.

C’est pourquoi dès que vous percevez une diminution de la quantité de vapeur lors de chaque inhalation ou que le goût devient différent, il faut changer la résistance. Ce sont des signes annonciateurs qui ne trompent pas.

Même s’il n’existe pas de règle très précise, la durée de vie moyenne d’une résistance dans des conditions normales d’utilisation est d’environ 3 semaines. Évidemment, d’autres facteurs peuvent grandement faire varier sa durée de vie comme :

- la fréquence de vapotage

- la qualité du clearomiseur et donc de la résistance

- la durée des bouffés que vous prenez

- la puissance de votre batterie

- la densité du e-liquide choisi (High PG ou High VG)

Comment changer la résistance de votre clearomiseur ?

Le changement de résistance peut s’effectuer de différentes manières selon la conception de votre clearomiseur. Il peut s’effectuer soit par le haut soit par le bas.

Lorsqu’il s’effectue par le bas, il faut commencer par retirer le clearomiseur de la batterie. Une fois que vous aurez dévissé la base du clearomiseur, dévissez ensuite la résistance puis insérez la nouvelle.

Avant de remettre la partie supérieure du clearo sur la base, pensez à imbiber les petits cotons avec quelques gouttes de eliquide dans les ouvertures visibles sur le contour de la résistance. Ainsi vous amorcez la résistance et évitez de la brûler lors du premier vapotage.

Lorsqu’il s’effectue par le haut, la méthode peut s’effectuer sans avoir à retirer le clearomiseur de la batterie. Dévissez simplement le top cap qui viendra avec la résistance, puis changez la résistance en imbibant les cotons avec quelques gouttes de e-liquide.

Comment nettoyer votre clearomiseur ?

Bien entretenir votre clearomiseur c’est vous assurer sa bonne longévité. L’entretien classique s’effectue de manière aisée.

Pour ce faire, une fois par semaine, voire toutes les deux semaines, vous pouvez démonter votre clearomiseur (en retirant bien la résistance) et le nettoyer à l’eau chaude afin d’éliminer toute trace de eliquide.

Séchez le tout à l’aide d’un papier absorbant et laissez sécher encore quelques heures ensuite afin de laisser le temps à l’humidité résiduelle de s’évaporer.

Dans tous les cas, veillez à bien mettre votre résistance de côté afin de ne pas l’humidifer.

Une fois ceci fait, vous pouvez tout remonter puis remplir votre réservoir avec du eliquide selon les méthodes décrites dans les parties précédentes.

Limiter les risques de fuites

L’utilisation quotidienne de votre cigarette électronique peut parfois malmener le clearomiseur et engendrer quelques fuites. Rien de grave à cela. Voici quelques conseils pour minimiser les risques et ainsi prolonger la durée de vie de votre clearomiseur.

En premier lieu, vérifiez que le eliquide utilisé est bien compatible avec le clearomiseur. En effet, si la proportion de PG est plus importante, le e-liquide est plus liquide. Opter pour un eliquide plus riche en VG (par exemple avec un taux PG/VG à 30/70) pourra être une bonne solution si votre clearomiseur est adapté. Cette solution règle en général la majorité des problèmes de fuites, mais si celles-ci persistent, consultez les points suivants.

Contrôlez le serrage. Il faut que chaque élément soit correctement vissé (et non de travers) pour que les joints toriques puissent effectuer correctement leur travail d’étanchéité.

Dernier point à contrôler : la puissance de la batterie. Veillez à régler correctement sa puissance en fonction de la résistance installée. Lorsque la puissance est trop faible, des remontées de e liquide peuvent survenir.

Filtre (132 produits)

Diamètre clearomiseur

11 mm - 28 mm

Capacité

0 ml - 9 ml

Niveau de difficulté

Prix

0,00 € - 33,00 €

Type de vape

E-liquide conseillé (PG/VG)

Produit ajouté à vos favoris

Nous utilisons des cookies, y compris des cookies tiers, pour recueillir des informations sur la façon dont les visiteurs utilisent notre site Web. Ils nous aident à vous donner la meilleure expérience possible et à améliorer continuellement notre site. En savoir plus