Fils Résistifs


Fils résistifs pour reconstructible

Le fil résistif est un fil en métal qui produit de la chaleur lorsqu’il est traversé par un courant électrique. En toute logique, plus l’impédance (donc la résistivité) du fil résistif est faible, plus il offre une chauffe importante, et inversement. 

Dans le cadre du monde de la vape, le fil résistif fait partie de la conception de la résistance. Il s’associe à du coton pour vous offrir un instant vape savoureux. Il est vendu séparément pour les vapoteurs adeptes de la vape reconstructible : il s’agit de fabriquer votre coil vous-même pour personnaliser votre expérience de vape. Car oui, des propriétés du fil résistif dépendent beaucoup des caractéristiques de votre expérience de vape : chauffe, rendu des saveurs et production de vapeur !

On distingue les fils résistifs par leur matériau, leur tressage.

Les différents matériaux utilisés pour fabriquer un fil résistif

Un fil résistif peut être conçu avec différents matériaux. Ces matériaux vont définir la rapidité de chauffe, la durée de vie, la compatibilité avec certains modes de box… Voici les différents matériaux que vous pourrez retrouver. 

- Le kanthal 

C’est le type de fil résistif le plus souvent utilisé. Étant très malléable, il remporte un réel succès auprès des vapoteurs, car il est facile à manipuler et donc à travailler. Les débutants en font leur affaire ! En plus, il est plutôt associé à des montages de coils de plus de 1 ohm, soit conçus pour la vape indirecte, puisque sa résistivité sera souvent élevée. Ce n’est pas le matériau le plus rapide à chauffer. 

- Le Ni80

Le Ni80 est un matériau conçu à 80% de nickel et à 20% de chrome. Facilement maniable et à résistivité plus faible, il est facilement recommandé pour les vapoteurs souhaitant s’initier à la vape sub ohm. Il est en plus facile à disposer sur un plateau de montage, de par sa maniabilité. Idéals avec une impédance de 0.4 ohm, les coils en Ni80 vous aident à la production de belles volutes de vapeur. 

- Le SS316 ou acier inoxydable

Les coils en SS316 sont plus rares, car bien plus difficiles à manier. Cela se comprend aussi par le type de vape proposé : à très faible résistivité, il propose une chauffe très forte et rapide ainsi que de gros nuages de vapeur. Ce sont plutôt les vapoteurs expérimentés qui seront attirés par ce type de vape, très directe et aérienne. Le rendu des saveurs est exceptionnel. Et bonus : il est compatible avec de nombreux modes : wattage, voltage ou encore contrôle de température !

Les différents types de tressage d’un fil résistif

Au-delà de la valeur esthétique des différents tressages, ils sont pour beaucoup dans votre expérience de vape. Voici donc les différentes façons de tresser un coil.

- Les fils simples

Les fils simples sont très faciles à manipuler. Proposant un large choix de valeurs de résistance, ils sont plutôt destinés à la conception de coils à forte résistivité (impédance élevée, supérieure à 1). La surface de chauffe est plutôt faible, puisque dépendante du diamètre du fil, seul ici. Mais leur réactivité est impressionnante, puisqu’une fois de plus, dépendante de la surface à chauffer !

- Les fils plats

Offrant une plus grande surface de chauffe, améliorant l’homogénéité du rendu gustatif et vaporeux, les fils plats restent très faciles à manier. Plus esthétiques cependant, il peut être un peu plus complexes de réaliser de belles spires plates et régulières, mais il suffit de méticulosité ! Il ne faut pas que les spires soient tordues, pour un rendu optimal.

- Les fils exotiques

Ce sont des coils plus difficiles à appréhender, qui évidemment améliorent le rendu ! Les fils résistifs exotiques peuvent prendre plusieurs formes : 

- Staggered Fused Clapton : c’est un fil fin enroulé autour d’un fil double Clapton. La surface de chauffe est vaste et la résistivité forte, idéale pour la vape indirecte. Les saveurs sont particulièrement mises en valeur.

- Hive : c’est un fil créé avec deux fils torsadés (twisted). La surface de chauffe est vaste et elle est plutôt destinée à la vape directe, même si elle peut aussi être utilisée pour le MTL. Sa réactivité est grande et elle est facile à manier. Seul mini hic : elle peut créer quelques éclaboussures. 

- Alien : avec un clapton standard, vous retirez soigneusement le noyau interne puis vous l’enroulez autour d’un noyau multi-fils, et vous obtenez un alien ! C’est une configuration très difficile à obtenir, mais aussi difficile à travailler. Vous devez posséder un atomiseur reconstructible avec un grand plateau de montage. La résistivité est faible, pour une vape directe puissante sub ohm. La réactivité est évidemment moins grande, de par la surface à chauffer. 

- Le Clapton Simple : Un nom donné en hommage aux cordes de guitare du célèbre Eric Clapton, le tressage nommé Clapton nécessite deux fils pour créer le fil résistif final. Un fil s’enroule autour de l’autre (le noyau) pour obtenir un câble plus épais. La surface de chauffe est plus vaste, pour un meilleur rendu. Le risque de points chauds est un tantinet augmenté, par contre. C’est un tressage très répandu.

- Le Fused Clapton : Ce type de tressage est obtenu par un tressage de type Clapton, ayant plusieurs noyaux. La surface de chauffe est plus vaste, la résistivité plus basse, le besoin d’une puissance assez forte provenant de la box. Vous pouvez associer des fils en les disposant parallèlement (Parallel Fused Clapton) ou entortillés entre eux (Twisted Fused Clapton) avant d’être emballés.

Quelle est l'unité de mesure des fils résistifs d'une cigarette électronique ?

Le monde de la vape est régi par la loi d’ohm. Le diamètre du coil influe sur la résistivité et sur la puissance nécessaire à la chauffe. 

Plus votre fil résistif est épais, plus sa résistivité en ohm est faible, il faut plus de puissance pour le chauffer (car la surface à chauffer est grande). L’intensité est forte et la surface de chauffe vaste, permettant la vaporisation de plus de eliquide, pour obtenir beaucoup de vapeur.

- La gauge, l’unité de mesure du diamètre d’un fil résistif

Fil épais, fil fin… Cela n’est pas très précis. Apprenez grâce à l’unité de mesure : la gauge (AWG), quelle est l’épaisseur de votre fil résistif.

- L’unité de jauge AWG (American Wire Gauge)

Utilisée pour définir l’épaisseur d’un fil, l’unité AWG a une échelle arbitraire et non-proportionnelle. C’est-à-dire qu’un fil de 24GA est en fait plus fin qu’un fil de 12GA, car plus le nombre est grand, plus le fil est fin. 24GA (≈0,5mm), 26GA (≈0,4mm) ou 28GA, ce sont les mesures moyennes d’un fil simple. 

- La dimension d’un Clapton simple

Lorsque vous trouvez une inscription telle que 28+32 GA, il ne vous faut pas additionner les deux valeurs pour obtenir l’épaisseur du fil. Il vous faut interpréter, pour comprendre qu’ici, un fil de 28 GA est enroulé dans un fil de 32 GA. Puisque nous savons que la configuration Clapton implique un fil enroulé dans un autre. 

- L’épaisseur d’un Fused Clapton

Pour les fused Clapton, qui sont plusieurs fils enroulés dans un fil, vous pouvez trouver des inscriptions telles que : (28GA*2)+32GA. On comprend alors qu’il s’agit de deux fils de 28 GA enroulés d’un fil de 32 GA. 

Si vous croisez cette même inscription avec le signe égal (=), cela indique que les fils sont placés parallèlement. Pour les fils twistés, on trouvera les symboles X ou &. 

- Le lien entre l’épaisseur, la résistance et la chauffe

Il vous faut d’abord connaître l’épaisseur de votre fil pour éviter d’en choisir un qui soit trop gros pour votre plateau de montage. 

Aussi, l’épaisseur du fil a un impact sur la valeur de la résistance et la vitesse de chauffe. Ce qu’il faut comprendre, c’est que le courant électrique traverse le fil résistif et est alors compressé alors que le fil “résiste” plus ou moins. C’est cette compression qui génère la chaleur. Ainsi, plus le fil est fin, plus la résistance est haute, car un fil épais compresse moins le courant. C’est pourquoi on a besoin de plus de puissance pour chauffer un fil épais. 

Comment utiliser un fil résistif ? 

Pour installer un coil sur un plateau de montage d'atomiseurs reconstructibles, il faudra suivre quelques étapes et disposer de quelques outils.

Voici les différents outils dont vous pourriez avoir besoin :

- Une barre en métal à la taille de votre coil (tige gabarit) ;

- Une pince en céramique ;

- Un tournevis ;

- Une pince coupante ;

Les étapes de pour l'installation sur le plateau :

- Installez votre coil sur la tige gabarit ;

- Installez chacune des pattes de votre coil dans les trous de fixation ;

- Faites en sorte de le positionner à mi-hauteur de l'airflow principal et l'important sera que le coil ne touche aucune partie métallique ;

- Une fois positionné, serrez fortement à l'aide de votre tournevis les vis de serrage afin de fixer chacune des pattes ;

- Coupez l'excédent de patte qui dépasse grâce à votre pince coupante ;

- Rodez votre coil : chauffez-le à nu et à faible puissance afin de le débarrasser des impuretés et des points chauds.

- Vous pouvez maintenant venir installer votre coton ou mèche en le dosant correctement en fonction de vos atomiseurs.

Filtre (13 produits)

Prix

0,00 € - 45,00 €
Produit ajouté à vos favoris

Nous utilisons des cookies, y compris des cookies tiers, pour recueillir des informations sur la façon dont les visiteurs utilisent notre site Web. Ils nous aident à vous donner la meilleure expérience possible et à améliorer continuellement notre site. En savoir plus